Serge, clap de fin…

En ce début d’un Printemps que l’on espère radieux, nous aurions aimé communiquer pour dire que la nouvelle formule de Serge est enfin prête à être livrée en kiosque.

Hélas ce n’est pas le cas. Nos efforts pour trouver un partenaire financier afin de diffuser Serge en mensuel avec un CD et une offre numérique forte ont finalement échoué.

Notre maison d’édition indépendante, à moins de mettre en péril l’existence de nos autres titres, n’a pas les moyens de continuer cette parution. C’est donc avec beaucoup de tristesse mais sans regrets par rapport à la formidable aventure que nous avons vécu depuis un an et demi que nous vous annonçons l’arrêt de Serge.

Ce magazine était celui que nous avions envie de lire et de faire. Cette chanson qui nous lie et nous incarne est celle qui a fait les beaux jours de nos pages : légère, riche, variée, profonde, enragée, engagée, sexy, sensuelle, exigente… Le plaisir était au rendez vous à chaque numéro. Nous sommes et restons des passionnés et l’état d’esprit de SERGE vivra dans nos projets futurs.

Nous remercions tous nos collaborateurs, journalistes et photographes, les lecteurs et les abonnés pour avoir cru à l’existence d’un magazine différent sur toute la musique d’expression française.

« Mauvaise nouvelles des étoiles » ? « No comment » !

Serge

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Serge, clap de fin…

  1. Ping : Et Serge s’en va… | news-infos.com

  2. Tibo dit :

    Quelle déception !!
    Serge était LE magazine spécialisé qui me convenait. Je n’ai pas manqué un seul numéro. J’avais un plaisir fou à le lire. Ecrivant une thèse sur la musique populaire enregistrée, la cessation de Serge fait de moi un orphelin de la presse musicale. Etes-vous sûr que Serge ne peut pas vivre sous un format différent ? Ou même simplement en ligne avec un abonnement (à la Médiapart) ?
    Bref n’importe quelle solution… ?

    En tout cas merci pour ces quelques numéros qui m’ont fait aimer lire la musique. Bon courage pour ce « Je suis venu te dire que je m’en vais… » qui doit laisser doucement amer.
    Tibo

  3. ZIMMERMANN dit :

    après CHORUS c’est SERGE qui se met en sommeil
    Décidément le chanson française n’a pas de chance
    Faut-il qu’elle soit la mal-aimée des financiers
    Nous les abonnés de la première heure y laissons nos illusions et nos picaillons
    Il sera difficile de faire confiance au prochain qui se lancera dans l’aventure
    Dommage

  4. Karine dit :

    Sale temps pour la chanson. Enfin, il y avait un magazine qui nous faisait vibrer, juste, pertinent, bien écrit, avec des vraies propositions de nouveaux artistes, un vrai suivi de la chanson. Salut Serge, on t’aimait bien!

  5. RouLitO dit :

    Merde.
    c’est con c’était bien.
    fais chier cette époque où rien n’a le temps de naître vraiment…On ne sait pas encore marcher qu’on vous coupe une jambe…
    Bref,
    Good luck pour la suite.

  6. david dit :

    Et merde.

  7. Anouchka dit :

    Cher(s) Serge(s) ,
    Moi aussi je n’ai que le mot de Cambronne qui me vient.
    Moi aussi je vous aimais bien.
    Moi aussi….
    JE SUIS TRISTE !!!
    Merci pour toutes ces belles découvertes…
    See you soon (on the…)

  8. Sandrine dit :

    TRiste nouvelle, merci beaucoup pour votre effort et les belles découvertes faites grâce à vous.

  9. Serge dit :

    Lire un journal qui porte mon prénom aurait pu satisfaire mon égo… Mais ce n’était que du plaisir à te lire. T’attaquer dès la première page en zappant le sommaire, ou te picorer selon mes envies, voire te commencer par la fin. Fin du doux dilemme. La tristesse de voir disparaître Allain Leprest, et maintenant le journal qui pouvait le faire connaître sans craindre de le faire cohabiter avec Joe Dassin. Grâce à toi, on avait presque oublié la mort de Chorus.
    Serge se barre et Gainsbourg se bourre encore entre ses planches.
    Sad song. Mais n’oubliez pas de prévenir les abonnés de toute résurrection, même numérique.

  10. Franck dit :

    j’étais également abonné à Serge et voilà que tout s’arrête du jour au lendemain (d’ailleurs est-ce qu’un remboursement est prévu ?). Peut-être que le magazine Serge était trop ambitieux. L’idée était bonne, mais il ne faut pas oublier qu’il est très difficile aujourd’hui pour un magazine papier d’être vendu à suffisamment d’exemplaire pour durer dans le temps. Pour ceux qui pensent que Serge était le seul magazine sur la musique en France et dans les pays francophones, ne baissez pas les bras ! Il existe FRANCOFANS, un bimestriel qui dure depuis environ 7 ans. Vous y trouverez tout sur la chanson francophone. Un magazine idéal pour faire des découvertes, écrit par des bénévoles avec beaucoup de professionnalisme.
    Longue vie à FRANCOFANS !

  11. Adèle dit :

    Je suis vraiment très déçue par cette nouvelle.
    Ce n’est pas  » une bonne nouvelle, une bonne nouvelle matinale  »

    Je suis une jeune étudiante, et j’envisageais même de vous envoyer une lettre pour faire un stage auprès de votre équipe qui m’a tant donnée envie d’écouter ces chansons, ces artistes.
     » Me donne l’envie d’aimer  » !

    J’ai lu tous vos numéros avec ardeur et je regrette infiniment que disparaisse un des seuls magazines que j’avais envie de tenir entre les mains.
     » Et si tu n’existais pas dis moi comment j’existerais  »

    Je vous souhaite de continuer à innover, et mettre à l’oeuvre des beaux projets.
    « Ce n’est qu’un aurevoir  »

    Merci d’avoir donné votre passion et votre temps aux mots chantés.
    « Et puis le temps nous fait cortège  »

    Moi j’attend la suite du cortège.

  12. MEUNIER dit :

    Bonjour

    Vraiment déçu que ce magazine ne poursuive pas! il était pourtant bien conçu!
    J’attendais avec impatience le prochain numéro mais hélas!
    Qu’en est il de notre abonnement?

  13. Arlette dit :

    Les bras m’en tombent . J’ai tellement dévoré tous les numéros…
    Ephémère mais riche, je vais conserver les 8 numéros comme un trésor. Spéciale mention au numéro 8 avec Camille en couverture, enfin.
    Alors Bravo et Merci Serge. J’espère vraiment que tu renaitras de tes cendres.
    Une lectrice dépitée.

  14. BELLOC Martine dit :

    Extrêmement déçue par l’arrêt de ce magazine qui m’enchantait. Par contre, en tant qu’abonnée, même si je peux comprendre cet arrêt de parution, je trouve bien cavalier le courrier que j’ai reçu par mail : « transformer un abonnement Serge, soit vers un abonnement à Tusgi ou à Reggae Vibes » !! et pas de proposition tout simplement de remboursement d’abonnement, car ces revues ne correspondent pas du tout à mes goûts. Je ne pense pas être la seule dans ce cas. Je trouve cela bien cavalier, bien directif et pas du tout commercial. Je demande par courrier RAR le remboursement de mon abonnement restant à courir. A ce titre, je suis « doublement » déçue.

  15. VAN HAMME Béatrice dit :

    Quel dommage ! C’était le magazine IDEA, bien écrit, rubriques originales et intéressantes… Je suis triste car aucun équivallent n’existe dans la presse « chansons françaises ». Recevez mon soutien en espérant qu’une nouvelle parution voie le jour asap.

Les commentaires sont fermés.